Oiseaux de Proie (Rapaces)

Ce Mémorandum d’Entente a été conclu sous les auspices de la Convention sur les espèces migratrices (CMS), en partenariat avec le Programme régional océanien pour l’environnement (PROE), et est entré en vigueur le 12 septembre 2006. Il restera ouvert à la signature indéfiniment. Le Mémorandum d’Entente vise toutes les populations de cétacés de la Région des îles du Pacifique (zone comprise entre le Tropique du Cancer et 60 degrés de latitude Sud et entre 130 degrés de longitude Est et 120 degrés de longitude Ouest). Il a pour but de réaliser et de maintenir un état de conservation favorable pour tous les cétacés et leurs habitats situés dans la région.

Les cétacés de la Région des îles du Pacifique

Les baleines, les dauphins et les marsouins (cétacés) migrent sur de longues distances, reliant ainsi les écosystèmes et les cultures océaniques de toute la Région des îles du Pacifique. Au cours du siècle dernier, de nombreuses grandes espèces de baleines sont devenues menacées à cause de la pêche commerciale à la baleine. Bien qu’elles soient protégées par un moratoire international sur la pêche à la baleine, la plupart des espèces qui fréquentent la Région des îles du Pacifique restent en danger ou vulnérables.

Afin de fournir un cadre international pour prendre des mesures de conservation coordonnées, le Mémorandum d’Entente est entré en vigueur le 15 septembre 2006. Le Mémorandum d’Entente a été négocié sous les auspices de la Convention sur les espèces migratrices (CMS), en collaboration avec le Programme régional océanien pour l’environnement (PROE). Le Mémorandum d’Entente inclut des plans de protection et de conservation des cétacés du Pacifique et de leurs habitats, y compris leurs routes de migration.

État de conservation

Les cétacés ont évolué à partir de mammifères terrestres il y a environ 50 millions d’années. Bien qu’ils soient parfaitement adaptés à la vie en mer, ils conservent des traces de leur histoire évolutive. Les cétacés donnent naissance à des bébés et les allaitent, et ils s’investissent énormément dans la croissance et le développement de chaque progéniture. Les cétacés vivent longtemps, ont une maturité sexuelle tardive, se reproduisent lentement et nouent des relations sociales complexes. Ils peuvent employer des techniques très avancées, telles que l’écholocalisation et la communication à longue distance, ce qui leur donne des outils sophistiqués pour percevoir et comprendre leur environnement. Leur système respiratoire complexe leur permet de séjourner longtemps sous l’eau, mais ils doivent régulièrement revenir à la surface pour respirer.

Les sauts spectaculaires des baleines et des dauphins à la surface de l’océan, ainsi que les sons émis par certaines espèces pour communiquer et fonctionner sous l’eau fascinent les êtres humains. Dans de nombreuses communautés, il existe des liens culturels étroits entre les cétacés et les êtres humains. Dans la plupart des pays de la Région des îles du Pacifique, l’observation des baleines et des dauphins est une industrie touristique en plein essor et importante pour la région.

La survie de nombreuses populations de cétacés qui fréquentent les eaux de la Région des îles du Pacifique, tout particulièrement celles qui ont subi un grave déclin, peut être compromise par des interactions avec les pêcheries, la chasse, la pollution, les collisions avec les bateaux, la dégradation des habitats, le changement climatique, la baisse des ressources alimentaires et le tourisme irresponsable. Le Plan d’action du Mémorandum d’Entente aborde ces menaces et d’autres menaces qui pèsent sur les cétacés de la Région des îles du Pacifique.

Plan d’action

Le Mémorandum d’Entente a été élaboré pour coordonner les activités de conservation des cétacés entreprises dans l’ensemble de leur aire de répartition. Le principal partenaire de la CMS a été le PROE, une organisation environnementale internationale mise en place par les gouvernements et administrateurs de la Région des îles du Pacifique. Le PROE a élaboré un Plan d’action pour les baleines et les dauphins, adopté en 2003 et révisé en 2007. Ce plan figure dans l’annexe au Mémorandum d’Entente et constitue la base des activités de conservation menées sur le terrain dans l’ensemble de la région.

Activités

Les routes de migration des cétacés traversent les eaux côtières de plusieurs pays et territoires, ainsi que la haute mer. Le Mémorandum d’Entente fournit un cadre intergouvernemental aux gouvernements, aux experts scientifiques et à d’autres groupes, afin de surveiller et coordonner les activités de conservation actuelles ou nécessaires. Par le truchement du Mémorandum d’Entente, la Région des îles du Pacifique s’efforce d’encourager la coopération, de renforcer les capacités et d’entreprendre des activités coordonnées de conservation des cétacés et de leurs habitats à l’échelle de toute la région, ainsi que de sauvegarder les valeurs culturelles que représentent les cétacés pour les peuples des îles du Pacifique.

De nombreux programmes sont réalisés actuellement et appuient la mise en œuvre du Mémorandum d’Entente. Les pays se sont employés à harmoniser la façon dont ils communiquent et collectent des données sur les cétacés échoués. Des études ont été faites pour examiner les interactions entre les cétacés et la pêche commerciale. Des programmes éducatifs ont aidé à créer des liens entre les communautés locales et les activités de conservation.

Une initiative en matière d’éducation du public a sensibilisé aux menaces posées par la pollution des océans pour les organismes vivants marins et les oiseaux marins. Les cétacés peuvent en effet s’emmêler dans des débris en plastique et on a documenté plusieurs cas de cétacés ayant confondu des sacs plastique pour de la nourriture, ce qui peut être létal. Plusieurs gouvernements ont réagi face au « fléau du plastique », en interdisant l’importation de sacs en plastique et en améliorant leurs plans de gestion des déchets solides.

Countries

Titlesort descending Status Status date Party number Region
Afghanistan Range state AM
Albania Range state 76 Europe
Algeria Range state 94 Africa
Andorra Range state Europe
Angola MOU Signatory 2008 99 Africa
Armenia MOU Signatory 2008 115 Europe
Austria Range state 91 Europe
Azerbaijan Range state AM
Bahrain Range state AM
Bangladesh Range state 95 Asia
Belarus Range state 84 Europe
Belgium MOU Signatory 2011 35 Europe
Benin Range state 21 Africa
Bhutan Range state Asia
Bosnia and Herzegovina Range state Europe
Botswana Range state Africa
Bulgaria Range state 61 Europe
Burkina Faso Range state 30 Africa
Burundi MOU Signatory 2008 116 Africa
Cabo Verde Range state 96 Africa
Instrument nameMémorandum d’Entente sur la Conservation des Oiseaux de Proie Migrateurs d’Afrique et d’Eurasie (Rapaces)
TypeArticle IV(4)
LanguagesEnglish
French
DepositarySecrétariat de la CMS
SignatureSigné par 46 Etats de l'aire de répartition et 3 partenaires coopérants
In effectOn first day of month following date on which there are at least 8 Signatories, including at least 2 each from Europe, Asia & Africa; open for signature indefinitely, becomes effective for each subsequent RS on 1st day of month following signature date
Actually in effect01 November 2008
Website URLhttp://www.cms.int/raptors
OtherSigné également par trois partenaires coopérants: signé le 22.10.2008 par le Secrétariat de la CMS; le 04.12.2008 par BirdLife International; le 16.12.2011 par l’Association internationale de la fauconnerie et de la conservation des oiseaux de proie.
AttachmentSize
Summary Sheet267.27 KB
Fiche synthétique271.55 KB

Related content