Projets de texte du Plan stratégique pour les espèces migratrices

Le projet de Plan stratégique le plus récent (mars 2014) peut être consulté ci-dessous. Des observations peuvent être reçues sur ce projet jusqu’au 30 juin 2014 et doivent être envoyées à cms@cms.int, à inesverleye@gmail.com et à Wendy.Jackson@mfat.govt.nz.

Mars 2014: Plan stratégique pour les espèces migratrices 2015-2023, Avant-projet de structure du Plan pour consultation 2

Avril 2013: Plan stratégique pour les espèces migratrices 2015-2023, Avant-projet de structure du Plan pour consultation 1

Informations générales

Le Groupe de travail sur le Plan stratégique a décidé que le Plan stratégique 2015-2023 visera les espèces migratrices en général et, par conséquent :

  • Sera axé sur cette question et non sur les instruments de la CMS;
  • Appuiera tous les instruments de la famille de la CMS; 
  • Encouragera des initiatives de tous en faveur de la conservation des espèces migratrices.

En plus de l’appui aux instruments de la CMS, le Plan stratégique pour les espèces migratrices fournira ainsi un cadre directeur pour tous ceux qui travaillent dans le domaine de la conservation des espèces migratrices.

Le nouveau Plan stratégique sera fondé sur l’approche utilisée dans le Plan stratégique 2011–2020 pour la diversité biologique et ses Objectifs d’Aichi relatif à la biodiversité, qui s’adressent à tous ceux qui œuvrent pour préserver et utiliser de manière durable la biodiversité.

En retenant cette approche, le Plan stratégique pour les espèces migratrices veillera tout particulièrement à :

  • Tirer parti de la visibilité politique actuelle et du soutien apporté à la biodiversité en général aux niveaux national, régional et mondial;
  • Mettre en exergue comment la conservation des espèces migratrices contribuera à la réalisation des Objectifs d’Aichi relatifs à la diversité biologique et comment ces Objectifs contribueront à leur tour à l’accomplissement des objectifs de conservation des espèces migratrices;
  • Utiliser les mécanismes d’appui existants (comme pour le renforcement des capacités, la révision des stratégies et plans d’action nationaux pour la diversité biologique, l’Objectif 20 d’Aichi sur la mobilisation des ressources, et les activités menées dans le cadre de la Décennie des Nations Unies pour la biodiversité (Résolution 65/161 de l’Assemblée générale des Nations Unies));
  • Élaborer des objectifs spécifiques pour les espèces migratrices, en utilisant les Objectifs d’Aichi comme guide mais sans être limité par ceux-ci, afin de préserver l’identité particulière et la valeur ajoutée que représentent les espèces migratrices.
 
Last updated on 31 March 2014