Appel à Consultation Publique: Ébauche du Plan d’Action pour la Voie de Migration et la Conservation des Populations du Vautour Percnoptère des Balkans et d’Asie Centrale (EVFAP)

Abou Dhabi, le 23 janvier 2017 - Unité de coordination du Mémorandum d’Entente de la CMS sur la conservation des oiseaux de proie migrateurs d’Afrique et d’Eurasie (MdE Rapaces), en collaboration avec le projet LIFE+ «The Return of the Neophron» ouvrent aujourd’hui un appel à consultation publique pendant un mois pour l’ébauche du Plan d'action pour la voie de migration et la conservation des populations du Vautour percnoptère des Balkans et d'Asie centrale (EVFAP).

L’ébauche EVFAP a été développée à la base des questionnaires remplis par tous les États de l’aire de répartition de l’espèce, et associé avec les contributions hautement constructives de plus de 70 acteurs concernés qui ont participés dans l’atelier EVFAP tenu à Sofia, Bulgarie, en 2015. Elle a été publiée en trois langues – anglais, français et russe. La consultation finit à 20 février 2017.

Dès le début, ces qui ménagent la préparation d’EVFAP ont adopté une approche très collaborative et inclusive en touchant les fonctionnaires du gouvernement, organisations de conservation, spécialistes et d’autres acteurs concernés de tous les États de l’aire dans la portée géographique du plan, qui comprend des Balkans, Asie centrale, Caucase, Moyen-Orient, Afrique centrale et orientale. Le but de l’appel à consultation publique est de consulter et même d’améliorer la qualité du contenu et des conclusions de l'EVFAP.

Publie en trois langues, l’Unité de coordination a circulé un e-mail invitant des commentaires par presque 1000 contacts correspondants. Les principaux groupes cibles comprennent: autorités nationales compétentes (p.ex. Ministères de l'Environnement, Services de la Faune et des Forêts, etc.), les entreprises privées (p.ex. compagnies d'électricité, promoteurs d'infrastructures, etc.), organisations de conservation, universités, institutions de recherche, consultants, ornithologues et d'autres individus intéressés par la conservation du Vautour percnoptère.

Tous les commentaires vont être révisés, et si convenant, ils seront intégrés à la version finale d l'EVFAP qui doit être finalisé jusqu’à le fin mars 2017. L’EVFAP va être intégré comme un élément clé du Plan d'action multi-espèces pour la conservation des vautours d'Afrique-Eurasie (Vulture MsAP).  Ce dernier est actuellement en cours d'élaboration et sera présenté à la 12ème Réunion de la Conférence des Parties (COP12) à la Convention sur la conservation des espèces migratrices appartenant à la faune sauvage (CMS) en octobre 2017 à Manille, Philippines.

Bref aperçu d’EVFAP

Le Vautour percnoptère (Neophron percnopterus) est reconnu comme une espèce «en voie de disparition» par l'UICN (Union internationale pour la conservation de la nature) en raison du déclin rapide de la population dans la majeure partie de son aire de répartition, en particulier en Europe, en Afrique et en Inde. La population européenne a baissé de 50% au cours des 50 dernières années, et la population des Balkans (c'est-à-dire l'Europe de l'Est) a diminué de 80% au cours des 30 dernières années et est actuellement gravement menacée d'extinction.

Les vautours percnoptères des Balkans sont oiseaux qui opèrent des migrants de longue distance et qui hivernent dans la zone sahélienne d'Afrique, donc une partie considérable de la mortalité prouvée survient le long de la voie de migration. Pour arrêter le déclin de la population des Balkans, en 2015, le projet LIFE + «The Return of the Nеophron» en collaboration avec le MdE Rapaces de la CMS ont initié l'élaboration d'un plan d'action pour la voie de migration (EVFAP). Compte tenu du chevauchement partiel des routes migratoires, les lacunes énormes dans les connaissances et un fort besoin d'action concernant certaines populations voisines, l'EVFAP met l'accent sur les vautours percnoptères qui se reproduisent dans les Balkans, en Asie centrale et dans la région caucasienne, qui font leur migration en croisant le Moyen-Orient et qui hivernent en Afrique centrale et orientale.

L'objectif global de l'EVFAP, à long terme, est d'améliorer l'état de conservation du vautour percnoptère dans la région FAP, en changeant son statut d’«espèce en danger» et éventuellement aboutissant à  une conservation favorable de l'espèce à travers son aire de répartition. Des objectifs plus spécifiques sont de maintenir le niveau actuel de la population dans les zones où les populations sont stables et d'inverser les tendances démographiques négatives dans les parties de la région FAP où de fortes baisses ont été signalées au cours des dernières années.

En juillet 2015, un atelierde planification d’EVFAP a été conduit en 2015 à Sofia, Bulgarie. Plus de 70 chercheurs, conservateurs et représentants des autorités de 33 pays y ont participé. Information détaillée par rapport la distribution régionale, statut et tendances des populations du Vautour percnoptère a été obtenu au moyen du questionnaire circulé avant l’atelier.

Plus tôt en 2015, l'Unité de coordination du MdE Rapaces avait commandé un «Évaluation de la mise en œuvre du plan d'action de l'UE pour le Vautour percnoptère (Neophron percnopterus)». L'objectif général était de mieux comprendre les succès, les défis et les enseignements tirés du Plan d'action européen sur l’espèces adopté en 2008, et de manière à intégrer cette informations dans l’EVFAP. L'entrepreneur, la Fondation de Conservation des Vautoures (VCF), a présenté les résultats de cette évaluation lors de l'atelier de planification d’EVFAP à Sofia.

Les participants d’atelier ont identifié les menaces majeures le long de la voie de migration qui étaient l'empoisonnement, l'électrocution, les collisions avec l'infrastructure énergétique, et la persécution directe.  Les moteurs de ces menaces sont présentés dans l'EVFAP, avec les actions de conservation nécessaire pour y remédier.  Le plan d'action vise également à répondre aux besoins suivants: recherche et suivi à long terme; désignation des zones protégées; renforcement des capacités de conservation; amélioration de l'échange d'informations; coordination des initiatives conduites par les ONG; des partenariats avec l'industrie (par exemple l'énergie, l'agriculture etc.); amélioration de la sensibilisation et publicité.

Il est prévu que l'EVFAP sera mis en œuvre sur une période de 10 ans, révisé après cinq ans et mise à jour tous les dix ans. Il est proposé qu'un Groupe de travail EVFAP soit créé pour promouvoir et appuyer la mise en œuvre du Plan dans chacun des Etats de l'aire de répartition.

Les lecteurs sont invités à soumettre leurs commentaires et response sur l'EVFAP par e-mail à: M. Stoyan Nikolov (stoyan.nikolov@bspb.org), avec copie à l'Unité de coordination (cmsoffice.ae@cms.int). La date limite pour les réponses est le 20 février 2017.

Si vous avez des questions, veuillez contacter M. Stoyan Nikolov (BSPB / BirdLife Bulgarie) par e-mail ou par téléphone au +359 878 599 372 (anglais, français et russe).

 

 

Last updated on 01 November 2017