Eléphants d'Afrique de l'Ouest

Afin de protéger les derniers éléphants et leurs habitats en Afrique de l’Ouest, les 13 États de l’aire de répartition ont signé le Mémorandum d’Accord de la CMS sur les éléphants d’Afrique de l’Ouest. Cet instrument sur mesure est entré en vigueur depuis sa date d’ouverture à la signature en 2005, à Nairobi. Le MdE fournit un cadre international aux États de l’aire de répartition, aux ONG, aux experts scientifiques, aux communautés locales et à la communauté internationale dans son ensemble, pour contribuer à la restauration et au maintien des populations d’éléphants et de leurs habitats en Afrique de l’Ouest. Le Groupe de spécialistes de l’éléphant d’Afrique de la Commission de la survie des espèces de l’UICN (UICN/SSC) est une organisation partenaire du Mémorandum d’Accord. Le Mémorandum d’Accord a été élaboré sur la base de la Stratégie pour la conservation des éléphants d’Afrique de l’Ouest, laquelle a été établie par les États de l’aire de répartition de l’Afrique de l’Ouest, avec l’appui du Groupe de spécialistes de l’éléphant d’Afrique de l’UICN/SSC.

Par la Résolution 12.19 de la COP12 (Manille, octobre 2017), les Parties à la CMS ont approuvé le Plan d'action pour l'éléphant d'Afrique en tant que principale stratégie adoptée par les États de l'aire de répartition de l'éléphant d'Afrique. La COP a en outre chargé le Secrétariat d'assurer la liaison avec le Comité directeur du Fonds pour l'éléphant d'Afrique afin de devenir membre de droit et de :

a)    de coopérer avec le Secrétariat de la CITES et le Programme des Nations Unies pour l’Environnement afin de promouvoir la collecte de fonds pour la mise en œuvre du Plan d’action pour l’éléphant d’Afrique dans le cadre des initiatives globales de levée des fonds;

b)    d’explorer les opportunités de partenariat avec les projets et programmes en cours de la CITES et du Programme des Nations Unies pour l’Environnement afin de soutenir les États de l’aire de répartition de l’éléphant d’Afrique dans leur mise en œuvre du Plan d’action pour l’éléphant d’Afrique pour atteindre les objectifs de la CMS;

c)    de soutenir la mise en œuvre du Plan d’action pour l’éléphant d’Afrique au travers de collaborations avec les États de l’aire de répartition de l’éléphant d’Afrique pour atteindre les objectifs de la CMS;

d)    à la demande du Comité directeur du Fonds pour l'éléphant d'Afrique, inviter le Conseil scientifique (sous réserve de son mandat) à donner des avis sur des activités spécifiques relatives au Plan d'action pour l'éléphant d'Afrique ;

e)    de rendre compte à la Conférence des Parties lors de chaque session des actions pertinentes menées afin de mettre en œuvre cette Résolution.
 

Conformément à la Résolution, le Secrétariat est devenu membre d'office du Comité directeur du Fonds pour l'éléphant d'Afrique en 2018. Le Secrétariat fournit un appui technique aux États de l'aire de répartition de l'éléphant d'Afrique et assure la liaison avec les Parties à la CMS sur les questions pertinentes relatives au Fonds pour l'éléphant d'Afrique. 

Menaces et défis

L’éléphant est le plus grand mammifère de la planète; à ce titre, il est un symbole majestueux du continent africain depuis des milliers d’années. Outre leur importance symbolique, les éléphants jouent aussi un rôle écologique important, en façonnant les écosystèmes de savane et de forêt. Malheureusement, l’avenir de l’éléphant d’Afrique est loin d’être assuré, en raison de la crise actuelle liée au braconnage, y compris en Afrique de l’Ouest. Dans cette région, moins de 10 000 éléphants parcourent aujourd’hui les savanes et les forêts, ce qui représente seulement 2% du nombre total d’éléphants sur le continent africain (compris entre 419 000 et 650 000 individus environ). Des estimations récentes tendent à montrer qu’il subsiste peut-être seulement 7 100 individus en Afrique de l’Ouest. Environ 90% de l’aire de répartition des éléphants a été détruite dans cette région.

Les principales menaces pesant sur les éléphants d’Afrique de l’Ouest sont la perte d’habitat, les conflits entre les hommes et les éléphants et le braconnage. Les populations de petite taille et déjà très morcelées sont confrontées à de graves menaces, tant dans les habitats de forêts humides que dans les zones arides du Sahel. L’empiètement des activités humaines, la concurrence avec le bétail, les troubles civils et la construction de routes et de chemins de fer continuent d’augmenter les pressions qui s’exercent sur les populations restantes d’éléphants. Deux tiers de ces populations comptent aujourd’hui moins de 100 animaux et il subsiste très peu de populations de grande taille et stables.

Programme de travail

Depuis son approbation par la COP12 de la CMS, le Plan d'action pour l'éléphant d'Afrique a guidé l'application du MdE de la CMS sur l'éléphant d'Afrique de l'Ouest. Le Plan d'action a été initialement élaboré par les 37 États de l'aire de répartition des éléphants d'Afrique (Décisions CITES 14.75 à 14.79) et la COP de la CITES a demandé la création d'un fonds pour les éléphants d'Afrique comme mécanisme financier d'application. Par la suite, par le biais de la résolution Conf. 16.9, la CITES a invité les accords multilatéraux sur l'environnement liés à la biodiversité, en particulier la CMS, à soutenir l'application du Plan, ce qui a conduit à son tour à l'approbation du Plan par la COP de la CMS.

Le Plan comporte huit objectifs ainsi que des stratégies et des activités connexes pour chaque objectif. Reconnaissant les limites probables du financement, les Etats de l'aire de répartition ont priorisé les objectifs comme suit :

  • Objectif 1 : Réduire l'abattage illégal d'éléphants et le commerce illégal de produits d'éléphants
  • Objectif 2 : Maintenir les habitats des éléphants et rétablir la connectivité
  • Objectif 3 : Réduire le conflit homme-éléphant
  • Objectif 4 : Accroître la sensibilisation à la conservation et à la gestion des éléphants des principales parties prenantes, notamment les décideurs politiques et les communautés locales, parmi d'autres groupes d'intérêt.
  • Objectif 5 : Renforcer les connaissances des États de l'aire de répartition sur la gestion des éléphants d'Afrique
  • Objectif 6 : Renforcer la coopération et la compréhension entre les Etats de l'aire de répartition
  • Objectif 7 : Amélioration de la coopération et de la collaboration des communautés locales pour la conservation de l'éléphant d'Afrique
  • Objectif 8 : Mise en œuvre efficace du Plan d'action pour l'éléphant d'Afrique

Comme neuf années se sont écoulées depuis la préparation du Plan, il est envisagé de le réviser et de le mettre à jour avec l'appui technique du Groupe de spécialistes de l'éléphant d'Afrique de l'UICN/SSC.

Activités

La mise en œuvre du Plan d'action est facilitée par des projets financés par le Fonds pour l'éléphant d'Afrique. Les 13 Etats de l'aire de répartition d'Afrique de l'Ouest signataires du MdE sont encouragés à utiliser pleinement les possibilités de financement pour mener des activités nationales et régionales. 

 

 

(mis à jour le 15 mars 2019)

Countries

Title Status Status date CMS Party number Region
Benin MOU Signatory 2005 021 Africa
Burkina Faso MOU Signatory 2005 030 Africa
Côte d'Ivoire MOU Signatory 2005 083 Africa
Ghana MOU Signatory 2007 026 Africa
Guinea MOU Signatory 2005 041 Africa
Guinea-Bissau MOU Signatory 2005 047 Africa
Liberia MOU Signatory 2005 088 Africa
Mali MOU Signatory 2005 024 Africa
Niger MOU Signatory 2005 001 Africa
Nigeria MOU Signatory 2005 022 Africa
Senegal MOU Signatory 2007 027 Africa
Sierra Leone MOU Signatory 2005 AM Africa
Togo MOU Signatory 2005 048 Africa
Instrument nameMémorandum d'Accord concernant les mesures de conservation en faveur des populations ouest-africaines de l'éléphant d'Afrique (Loxodonta africana)
TypeArticle IV(4)
LanguagesEnglish
French
DepositaryCMS Secretariat
SignatureSigné par 13 États et 2 organisations de coopération (pour plus de détails veuillez aller à "autre" et "Signataire MdE")
In effectImmediately following the signature by the third State; open for signature indefinitely, will become effective for each subsequent Range State on the date of signature
Website URLhttp://www.cms.int/west-african-elephants
OtherSigné également par 2 organisations de coopération: le Secrétariat de la CMS et la Commission de survie des espèces de l'UICN - Union mondiale pour la nature le 22 novembre 2005. Des réunions régulières auront lieu, organisées par le Secrétariat de la CMS en liaison avec le conseiller technique du MdE, le Groupe de spécialistes des éléphants d'Afrique de la Commission de survie des espèces de l'UICN.

Related content