Initiative pour les carnivores d'Afrique

L'initiative conjointe CITES-CMS pour les carnivores africains

Contexte

État de conservation et menaces

Le lion (Panthera leo), le guépard (Acinonyx jubatus), le léopard (Panthera pardus) et le lycaon (Lycaon pictus) sont des prédateurs emblématiques en Afrique, essentiels au maintien du bon fonctionnement des écosystèmes. Les évaluations de la Liste rouge de l'Union internationale pour la conservation de la nature (UICN) indiquent que, bien que stables dans certaines parties de leur aire de répartition, les populations de ces quatre espèces de carnivores en Afrique sont en déclin constant, parfois sévère. Les quatre espèces ont fait l'objet de discussions lors de récentes réunions de la Conférence des Parties (COP) de la Convention sur la conservation des espèces migratrices appartenant à la faune sauvage (CMS) et de la Convention sur le commerce international des espèces de faune et de flore sauvages menacées d'extinction (CITES).

Les États Parties de l'aire de répartition  des quatre espèces de carnivores africains ont reconnu que les principales menaces qui pèsent aujourd'hui sur ces espèces sont les suivantes : dégradation et fragmentation de l'habitat ; conversion de l'habitat en terres agricoles et en pâturages pour le bétail ; épuisement des proies par le braconnage et l'élevage de bétail ; et conflits entre l'homme et les carnivores, entraînant l'empoisonnement et la mise à mort illégale [voir la première réunion des États de l'aire de répartition de l'Initiative conjointe CITES-CMS pour les carnivores africains (ACI1)]. Les Parties ont reconnu que des actions urgentes étaient nécessaires pour conserver les populations de ces quatre espèces sur le continent, et que des engagements à long terme étaient nécessaires de la part des États de l'aire de répartition et de la communauté internationale.

Mise en place d'une initiative conjointe CITES-CMS pour les carnivores africains

La COP12 de la CMS a chargé le Secrétariat de la CMS d'établir l'Initiative conjointe CITES-CMS pour les carnivores africains (ACI). Les Parties à la CITES à la COP18 (Genève, 2019) et les Parties à la CMS à la COP13 (Gandhinagar, 2020) ont demandé à leurs secrétariats respectifs de coopérer étroitement, et en collaboration avec l'UICN, de développer un programme de travail dédié (PdT) pour l'initiative. En outre, les Parties à la CMS lors de la COP13 ont adopté la Résolution 13.4 : Initiative conjointe CITES-CMS pour les carnivores d’Afrique, fournissant à l'initiative une vision à long terme et des modalités de travail. Tout au long de la mise en place de l'ACI, les secrétariats ont coopéré étroitement avec les groupes de spécialistes de la Commission de la sauvegarde des espèces de l'UICN pour étayer leur travail avec des informations et des données scientifiques solides.

Caractère unique et valeur ajoutée de l'Initiative pour les carnivores africains

L'ACI est une collaboration unique entre les deux traités mondiaux ayant pour mandat la conservation des espèces sauvages. La CMS se concentre sur la préservation et la restauration des espaces utilisés par les animaux migrateurs au cours de leur cycle de vie ; et la CITES réglemente leur commerce international afin de garantir la durabilité, la légalité et la traçabilité de ce commerce. La création de l'ACI est en harmonie avec la Vision de la stratégie CITES : 2021-2030 et le Plan stratégique de la CMS pour les espèces migratrices (2015-2023), car les objectifs de l'ACI (voir ci-dessous) contribuent à la réalisation des buts stratégiques de la CITES et de la CMS, et répondent à l'Appel d'Abu Dhabi de l'UICN pour une action mondiale de conservation des espèces. En outre, l'ACI a non seulement été bien accueillie par les États de l'aire de répartition, mais a également reçu le soutien des deux COP des deux Conventions.

Grâce à l'approche commune de l'ACI, la CMS et la CITES peuvent mener une conservation plus efficace des quatre carnivores sous des angles différents et complémentaires. L'ACI formera un cadre qui synthétisera les plans de conservation et les actions ou mesures prises par diverses organisations en faveur des quatre carnivores et de leurs habitats. En offrant des possibilités de traiter collectivement les efforts de conservation de ces quatre espèces emblématiques, l'ACI devrait améliorer l'efficacité de la conservation dans toute l'aire de répartition des quatre espèces, contribuer à éviter les activités redondantes et les coûts associés, générer des ressources et mettre en commun des fonds et des compétences. L'ACI permettra en outre le déploiement efficace et équitable des ressources pour les quatre espèces, et l'application d'approches de conservation holistiques. Elle collaborera avec toutes les parties prenantes et avec d'autres initiatives et organisations de conservation pertinentes ; et créera des possibilités pour les donateurs d'allouer des ressources à des actions de conservation bien coordonnées et reconnues au niveau international.

L'ACI est soutenue par les secrétariats de la CITES et de la CMS. Elle cherche à impliquer les États Parties de l'aire de répartition, ainsi que les organisations intergouvernementales (OIG) et les organisations non gouvernementales (ONG) concernées et d'autres partenaires, dans l'élaboration et la mise en œuvre de mesures de conservation internationales et nationales pour les quatre espèces de carnivores.

But

L'Initiative pour les carnivores africains (ACI) doit, dans le cadre de la CITES et de la CMS, et avec la contribution des États de l'aire de répartition de l'ACI, des OIG et des ONG, d'autres partenaires et de donateurs, constituer une plateforme de soutien essentielle pour faciliter la conservation efficace du lion, du léopard, du guépard et du lycaon, à la fois comme espèces phares de la faune africaine et comme prédateurs importants dans les écosystèmes africains.

Objectifs

Le travail de l'ACI est basé sur la compilation, la production et la traduction efficaces de preuves scientifiques en politiques, sur l'échange d'informations accrues entre les États Parties de l'aire de répartition et avec les partenaires de mise en œuvre, ainsi que sur la fourniture aux partenaires de financements et d'autres ressources.

L'ACI encourage et facilite les activités qui contribuent à la conservation des quatre espèces de carnivores, notamment (mais pas exclusivement)

La préservation directe :

  • par l'élaboration et la mise en œuvre en temps utile de cadres de conservation, en veillant à ce que toute utilisation des espèces soit durable et légale, et à ce que l’abattage illégal, y compris l'empoisonnement, soit évité ;

La conservation et la restauration de leurs proies :

    • par l'élaboration de lignes directrices sur les meilleures pratiques, la protection de l'habitat et la gestion durable ;

La conservation et la connectivité des habitats :

    • en réduisant au minimum les effets négatifs de l'utilisation et du développement des terres qui entraînent la destruction et la fragmentation des habitats ou l'appauvrissement de la biodiversité ; et en favorisant les corridors écologiques, les zones protégées et d'autres utilisations des terres fondées sur les meilleures pratiques ;

La coexistence durable avec les humains :

    • par la compréhension et l'atténuation des conflits entre l'homme et les carnivores en partageant la gestion entre les communautés touchées et les institutions gouvernementales, publiques et privées, et en fournissant des avantages socio-économiques et de meilleurs moyens de subsistance aux communautés locales vivant avec ces carnivores.
 

 

Modalités de travail

L'ACI sera mise en œuvre par le biais d'un programme de travail (PdT), basé sur les Résolutions et les Décisions adoptées par les COP des deux conventions, ainsi que sur des stratégies et des lignes directrices de conservation spécifiques aux espèces concernées: La  Directive pour la conservation du léopard en Afrique, les Directives pour la conservation du lion en Afrique, et le Communiqué de l'ACI1.

Des réunions régulières des États de l'aire de répartition de l'ACI seront organisées pour suivre les progrès de la mise en œuvre du programme de travail et échanger les meilleures pratiques et les enseignements tirés. Les réunions constitueront également un forum permettant aux États de l'aire de répartition d'échanger entre eux des informations et des données scientifiques et avec d'autres partenaires.

En coopération avec les pays et institutions donateurs, un mécanisme de financement durable est envisagé, accessible aux partenaires gouvernementaux et non gouvernementaux et permettant une mise en œuvre efficace du programme de travail.

Prochaines étapes pour faire avancer l'ACI (en septembre 2020)

Élaboration d'un programme de travail commun pour l'ACI (PdT) :

    • Les secrétariats de la CITES et de la CMS, ainsi que les groupes de spécialistes des espèces de l'UICN, élaborent un projet de programme de travail
    • Le projet de PdT sera distribué aux Parties Etats de l'aire de répartition pour commentaires
    • Les comités permanents de la CITES et de la CMS vont examiner et adopter le projet de PdT
    • Commencer à mettre en œuvre le programme de travail adopté

Explorer les possibilités d'un mécanisme de financement à long terme avec :

    • Gouvernements et commissions économiques régionales
    • Banques de développement et d'investissement
    • Fondations publiques et privées
    • Autres, le cas échéant

Convenir d'une structure de gouvernance pour l'ACI

  • Discuter, lors de la 2ème réunion des Etats de l'aire de répartition de l'ACI, de la structure administrative de l'ACI

Explorer les possibilités de financement avec les donateurs pour :

    • la gestion de l'ACI, y compris la convocation de la deuxième réunion des États de l'aire de répartition de l'ACI pour des discussions sur la mise en œuvre du PdT
    • Tâches / projets commandés directement par la structure de gouvernance de l'ACI
    • Appels publics à projets mettant en œuvre le PdT de l'ACI

 

Pays

Titre Statut Status date CMS Party number Region
Algeria Range State 094 Africa
Angola Range State 099 Africa
Benin Range State 021 Africa
Botswana Range State Africa
Burkina Faso Range State 030 Africa
Cameroon Range State 001 Africa
Central African Republic Range State 128 Africa
Chad Range State 051 Africa
Congo (Brazzaville) Range State 066 Africa
Côte d'Ivoire Range State 083 Africa
Democratic Republic of the Congo (Kinshasa) Range State 034 Africa
Djibouti Range State 087 Africa
Egypt Range State 001 Africa
Equatorial Guinea Range State 114 Africa
Eritrea Range State 089 Africa
Eswatini Range State 118 Africa
Ethiopia 113 Africa
Gabon Range State 109 Africa
Gambia Range State 075 Africa
Ghana Range State 026 Africa
Instrument nameInitiative pour les carnivores d'Afrique
Website URLhttp://www.cms.int/en/legalinstrument/african-carnivores-initiative

COVID-19 ET ESPÈCES MIGRATRICES

Faits et informations sur la maladie du coronavirus (COVID-19) et la faune migratrice.  En savoir plus

Contenu lié