Une réunion internationale pour protéger les requins du monde entier se tient au Costa Rica

San José, Costa Rica, 8 février 2016 - Des spécialistes de la faune marine de plus de 30 gouvernements, l’UE, des agences des Nations Unies, des organisations intergouvernementales, des ONG, et des universités se réunissent cette semaine dans la capitale du Costa Rica pour décider des mesures urgentes nécessaires pour protéger de l’extinction les populations de requins et de raies.

L’Union internationale pour la conversation de la nature (UICN) estime qu’un quart des 1041 espèces de requins, de raies et de leurs proches parentes les chimères existant dans le monde, sont en danger d’extinction, avec seulement 23 % des espèces classées dans la catégorie Préoccupation mineure - le taux le plus bas de tous les vertébrés.

Les requins sont particulièrement vulnérables à la surexploitation car leur croissance est lente, leur maturité tardive, et ils produisent très peu de descendants. L’augmentation rapide, et en grande partie non réglementée, de la pêche ciblée et des prises accessoires a appauvri de nombreuses populations de requins et de raies dans le monde entier. Une étude menée par Boris Worm et son équipe estime qu’entre 63 et 273 millions de requins sont tués chaque année. Ce nombre est amplifié par d’autres menaces, telles que la destruction des habitats et des corridors migratoires, ainsi que l’enchevêtrement dans les débris marins et leur ingestion.

C’est pour répondre à cette tendance inquiétante, que le Mémorandum d’Entente sur la conservation des requins migrateurs (MdE Requins) a été signé en 2010. Grâce à son Plan de conservation, le MdE vise à améliorer les connaissances sur les espèces migratrices de requins et de raies, à assurer la durabilité de la pêche, à protéger les habitats essentiels et les couloirs de migration, à accroître la sensibilisation et la participation du public, et à renforcer la coopération internationale.

À ce jour, le MdE, développé sous les auspices de la Convention de Bonn (CMS), a été signé par 38 pays et par l’Union européenne. Les Signataires réunis au Costa Rica la semaine prochaine envisageront de placer 22 nouvelles espèces de requins et de raies sous la protection du Plan de conservation du MdE afin de mieux répondre à leurs besoins de conservation.

Les délégués discuteront également des stratégies pour une meilleure collaboration avec les organisations régionales de gestion des pêches, et identifieront des mesures de conservation prioritaires qui aideront à assurer la survie d’espèces particulières.

Last updated on 19 February 2016

Type: 
News item
Country: 
Costa Rica
Region: 
South & Central America & The Caribbean
Threats: 
Bycatch
Unsustainable hunting and trapping
Habitat loss and degradation
Human Disturbance
Species group: 
Fish