Signes d’espoir pour l’antilope saïga après une extinction massive en 2015

Bonn, 15 juin 2016 - En mai 2015, une extinction catastrophique et sans précédent causée par une infection bactérienne a anéanti plus de 200.000 antilopes saïga en quelques semaines. La population de saïgas de Betpak-Dala, dans le centre du Kazakhstan, a perdu presque 90 pour cent de ses animaux, ce qui équivaut à plus de 60 pour cent de la population mondiale, laissant l’espèce dans une situation critique.

Aujourd’hui, le Ministère de l’Agriculture de la République du Kazakhstan a publié les résultats d’un recensement aérien, mené en avril 2016. Les données du recensement montrent une augmentation du nombre de saïgas au sein des trois populations du Kazakhstan, principal État de l’aire de répartition de l’antilope. Il est particulièrement positif de voir que la population du centre de Betpak-Dala, qui était la plus grande population du monde, montre quelques signes de rétablissement.

« Au cours de l’extinction massive de 2015, cette population avait principalement perdu des femelles et des petits. Par ailleurs, le braconnage était à la hausse, nous étions donc très inquiets de l’avenir de cette population, » déclare Steffen Zuther, qui dirige l’Altyn Dala Conservation Initiative (ADCI) au nom d’un groupe d’organisations nationales et internationales et du gouvernement du Kazakhstan. S. Zuther et ses collègues de l’Association pour la Conservation de la biodiversité au Kazakhstan (ACBK) ont mené cette année le recensement de la saïga, financé par l’État.

Au total, 36.200 saïgas adultes ont été comptabilisées dans la région de Betpak Dala, dans le centre du Kazakhstan, au cours du recensement d’avril 2016. « C’est bien en-dessous des 242.000 animaux que nous avions comptabilisé au printemps 2015, avant l’extinction massive. Mais nous sommes reconnaissant de cette lueur d’espoir, » déclare Albert Salemgareyev, de l’ACBK, co-dirigeant de l’Altyn Dala Conservation Initiative.

Les deux autres populations restantes du Kazakhstan montrent également des signes d’espoir. Une population de la partie européenne du Kazakhstan, à l’ouest de l’Oural, semble s’être totalement rétablie d’une extinction massive en 2010 et constitue à présent la plus grande population, avec plus de 70.000 animaux, selon le recensement de cette année.

La population d’Oust-Ourt, à l’ouest du Kazakhstan, reste la population de saïgas la plus vulnérable. Le braconnage avait amené cette population au bord de l’extinction, mais de nouvelles données du recensement de 2016 ont révélé qu’un nombre faible mais significatif de mâles a survécu, permettant ainsi la poursuite de la reproduction. La population n’a pas poursuivi son déclin. Néanmoins, le nombre de saïgas reste toujours extrêmement faible, avec moins de 2000 animaux comptabilisés.

La nouvelle du rétablissement des populations de saïgas au Kazakhstan constitue un signe d’espoir après l’extinction massive et catastrophique en 2015. Dans le même temps, le braconnage reste une grave menace à l’encontre de l’espèce et nous devons garder à l’esprit que des extinctions massives, comme celle qui a choqué le monde en 2015, peuvent à nouveau survenir et que nous n’avons toujours pas totalement compris les causes sous-jacentes de cette extinction.
Bradnee Chambers, Secrétaire exécutif de la Convention sur la Conservation des Espèces Migratrices (CMS).

Le Mémorandum d'Accord sur la conservation, la restauration et l'utilisation durable de l'antilope saïga (MdA Saïga), sous l’égide de la CMS, est le seul instrument international œuvrant à la conservation de cette espèce en danger critique d’extinction. Depuis 2006, la CMS réunit régulièrement les cinq États de l’aire de répartition de la saïga, ainsi que les organisations partenaires et d’autres parties prenantes afin d’adopter des mesures de conservation et de coordonner leur mise en œuvre. 

L’enquête sur l’extinction massive de 2015 est toujours en cours. Pour de plus amples renseignements sur le statut actuel de l’enquête, rendez-vous sur le lien suivant :

https://fzs.org/en/news/surprising-findings-research-saiga-antelope-mass-die/

 

NOTES À L’ATTENTION DES RÉDACTEURS

Initiative de conservation Altyn Dala

L’Initiative de conservation Altyn Dala (ADCI), est un programme à grande échelle visant à conserver les écosystèmes de steppe et de semi-désert et leurs espèces clés (principalement l’antilope saïga), dans le centre du Kazakhstan. L’initiative est un partenariat entre le gouvernement du Kazakhstan, à savoir le Ministère de l’Agriculture, et la Société zoologique de Francfort (FZS), laSociété royale pour la protection des oiseaux(RSPB), Fauna & Flora International (FFI) et l’Association pour la conservation de la biodiversité du Kazakhstan (ACBK).

Voir :

www.mgov.kz

http://www.acbk.kz/ru/pages/6339.html

https://fzs.org/en/projects/kasachstan/

http://www.rspb.org.uk/whatwedo/international/

http://www.fauna-flora.org/explore/kazakhstan/

 

MdA Saïga

Le Mémorandum d'Accord sur la conservation, la restauration et l'utilisation durable de l'antilope saïga (MdA Saïga), sous l’égide du PNUE/CMS, est le seul instrument international pour la conservation de l’antilope saïga, en danger critique d’extinction. Après l’extinction catastrophique en mai 2015, la CMS a envoyé une mission d’urgence constituée d’experts internationaux de l’Organisation des Nations unies pour l'alimentation et l'agriculture, du Royal Veterinary College de Londres, de l’ACBK et de FZS, afin d’aider le gouvernement du Kazakhstan à collecter et analyser des échantillons initiaux. En octobre de cette année-là, la CMS a organisé la réunion des signataires du MdA Saïga, où tous les États de l’aire de répartition, ainsi que les parties prenantes non gouvernementales ont élaboré et adopté une série de mesures au sein du Programme de travail international à moyen terme 2016-2020 afin de protéger les saïgas restantes.

http://www.cms.int/en/legalinstrument/saiga-antelope

 

Antilope saïga

La saïga (Saiga tatarica) est un ongulé migrateur qui se divise en deux sous-espèces et cinq populations principales : trois vivant principalement au Kazakhstan, une en Russie (Kalmoukie) et une en Mongolie. Certaines populations migrent du Kazakhstan vers le sud de la Russie et l’Ouzbékistan. Dans les années 1970, on comptait presque 2 millions de saïgas, mais des déclins catastrophiques depuis les années 1990 font qu’il n’en reste aujourd’hui plus que 30.000, éparpillées dans une zone immense. Chassées à l’origine pour leur viande, les populations ont subi un déclin spectaculaire dans les années 1990 à cause d’une chasse impitoyable pour leur viande et leurs cornes du à l’appauvrissement rural après la fin de l’Union soviétique, ainsi que pour satisfaire la demande en Chine, où la corne de saïga est utilisée dans la médecine traditionnelle. Au début du siècle, il restait seulement quelques milliers de saïgas dans l’aire de répartition de Betpak-Dala, où vivait auparavant la plus grande population de presque un million d’animaux. Depuis 2003, cette population s’est considérablement rétablie jusqu’à atteindre 242.000 animaux, mais elle a été à nouveau durement frappée en 2015 par une extinction catastrophique, qui a fait disparaître 90 pour cent de cette population.

 

CONTACTS POUR DE PLUS AMPLES RENSEIGNEMENTS :

FZS:

Dagmar Andres-Brümmer

Responsable de la Communication

Tél. : +49 (0) 69 94344611

Courriel : andres-bruemmer@zgf.de

 

RSPB:

Stephanie Ward

Responsable du développement des partenariats avec l’Asie centrale

Service des programmes internationaux par pays

Tél. : +44 (0)1767 693613 

Portable : +44 (0)7802292719

Courriel : Stephanie.Ward@rspb.org.uk

 

FFI:

Liesje Birchenough

Responsable du Programme Eurasie

Fauna & Flora International

The David Attenborough Building, Pembroke Street, Cambridge, UK. CB2 3QZ

Tél. : +44 (0) 1223 747651

Courriel : Liesje.Birchenough@fauna-flora.org

 

ACBK:

Steffen Zuther

Coordinateur international de l’Initiative de conservation Altyn Dala

Tél. : +7-7172-910044

Portable : +7-701-5435743

Courriel : Steffen.Zuther@acbk.kz

 

CMS:

Florian Keil

Coordinateur de l’Équipe conjointe des Secrétariats PNUE/CMS et PNUE/AEWA en charge de la gestion de l’information, de la communication et de la sensibilisation

Tél. : +49 (0)228 815 2451

Courriel : florian.keil@unep-aewa.org

 

Last updated on 13 Octobre 2017