Un sommet révolutionnaire sur les voies de migration tenu à Abu Dhabi

Bonn, 4 mai 2018 – Le sommet de quatre jours qui a pris fin à Abu Dhabi le 26 avril a vu la participation de nombreux acteurs clés de la conservation mondiale des oiseaux qui représentaient des ONG, la communauté scientifique, des gouvernements et la famille CMS. La manière dont mieux protéger les oiseaux migrateurs à toutes les étapes de leurs voyages difficiles le long des voies de migration en a constitué le principal point à l’ordre du jour.

Le sommet a réuni des représentants de 100 organisations de 70 pays dans le cadre d’une série d’ateliers qui leur ont permis d’échanger leurs expériences et des idées pour une collaboration plus poussée.

Le sommet a servi à souligner l’importance du travail réalisé par la Convention sur les espèces migratrices, par son bureau à Abou Dhabi et par la famille CMS en général, qu’il s’agisse des vautours et du faucon sacre ou de l’abattage illégal et de la protection des oiseaux de rivage. Nous sommes reconnaissants au Fonds international pour la conservation de l’houbara, à BirdLife International et au Gouvernement des Émirats arabes unis qui, à travers l’Agence pour l’environnement d’Abou Dhabi, soutient depuis longtemps la Convention.

Dr Bradnee Chambers, Secrétaire exécutif de la Convention sur les espèces migratrices

Certaines mesures visant à aborder huit domaines prioritaires pour la conservation des voies de migration ont fait l’objet de discussions et d’un accord : 1) mettre en place des approches durables en matière de protection, de gestion et de restauration des écosystèmes côtiers ; 2) garantir que les secteurs des énergies renouvelables terrestres et marines et du transport d’électricité tiennent pleinement compte des besoins des oiseaux migrateurs ; 3) adopter une approche de tolérance zéro à l’égard de l’abattage, du prélèvement et du commerce illégaux d’oiseaux sauvages ; 4) reconnaître les outardes comme fleurons des paysages des prairies ; pour les outardes houbara, veiller à ce que la chasse soit réglementée et durable dans le cadre d’une approche intégrée in situ et ex situ ; 5) souligner l’importance de la mise en œuvre du Plan d’action multi-espèces de la CMS pour la conservation des vautours d’Afrique-Eurasie et la nécessité de lutter contre la menace des appâts empoisonnés ; 6) renforcer la mise en œuvre du Plan d’action mondial pour le faucon sacre, en particulier en ce qui concerne les mesures de lutte contre l’électrocution ; 7) renforcer les capacités des personnes et des organisations impliquées dans la conservation des voies de migration ; et 8) favoriser une collaboration plus efficace entre les donateurs par la création d’une alliance en vue d’améliorer les efforts de conservation des oiseaux.

Nous saluons chaleureusement l’annonce historique faite lors de notre session consacrée au faucon sacre, selon laquelle Son Altesse Sheikh Mohammed bin Zayed Al Nahyan, Prince héritier d’Abou Dhabi, a lancé une Fondation pour la conservation des rapaces avec une dotation de 20 millions de dollars des États-Unis et un financement initial dun million de dollars États-Unis pour contrer la menace de l’électrocution. Cet engagement suprême des Émirats arabes unis portera à un niveau sans précédent les efforts déployés pour faire face aux menaces qui pèsent sur les oiseaux de proie migrateurs.

Nick P. Williams, Chef de l’Unité de coordination, Mémorandum d’entente sur les rapaces de la CMS

Le Sommet international sur les voies de migration a été organisé par BirdLife International en association avec la Fondation MAVA, la Société ornithologique du Moyen-Orient et la CMS, entre autres. Il a été accueilli par le Fonds international pour la conservation de l’houbara à Abou Dhabi, aux Émirats arabes unis. À la fin de la réunion, BirdLife International a publié une déclaration.

 

Last updated on 28 Octobre 2018

Type: 
News item
Country: 
United Arab Emirates
Region: 
Middle East
Species group: 
Birds