La Malaisie met tout en œuvre pour la protection des tortues marines et autres espèces migratrices

Bonn, 9 septembre 2015– Les efforts visant à conserver les espèces migratrices en Malaisie, en particulier les tortues marines, vont probablement passer à la vitesse supérieure si les recommandations faites lors du séminaire et de l’atelier organisé à l’Institut de l’océanographie et de l’environnement de l’Université Malaysia Terengganu sont validées.

La biodiversité de la Malaisie fait partie des plus riches de la Terre ; elle constitue un atout naturel capital qui est critique pour le bien-être et le développement durable de la nation. Le pays abrite notamment quatre des sept espèces de tortues marines, qui sont toutes confrontées à des menaces grandissantes à l’échelle mondiale, l’emblématiquetortue luth étant en danger imminent d’extinction locale.

Les recommandations du Séminaire et Atelier sur la conservation des tortues marines, qui s’est tenu du 1er au 3 septembre, incluent : analyser le Plan d’action national actuel sur les tortues marines et mettre à jour le document pour la période 2016-2020 ; réactiver le Groupe de travail malaisien sur la tortue marine avec divers partenaires et valider les Termes de Référence ; mettre en place une interdiction nationale de la vente d’œuf de tortues marines ; créer un groupe de travail multipartite dédié pour réexaminer le cadre juridique de la conservation des tortues en Malaisie ; et prendre des mesures immédiates afin de lancer le processus d’adhésion de la Malaisie à laConvention sur la Conservation des Espèces Migratrices.

« Je suis extrêmement reconnaissant d’avoir eu l’occasion de m’adresser à un groupe de parties prenantes aussi distingué et varié et je suis soulagé par les signaux positifs que j’ai entendu au sujet de l’adhésion potentielle de la Malaisie à la Convention. L’adhésion de la Malaisie donnerait un formidable élan à la CMS en Asie du sud-est », a déclaré Bradnee Chambers, Secrétaire exécutif, qui a participé au séminaire aux côtés de 60 responsables nationaux et locaux, scientifiques et écologistes issus de toute la Malaisie. 

Après le séminaire de Terengganu, M. Chambers s’est rendu à Phnom Penh, où il a rencontré des représentants du gouvernement pour discuter de la possible adhésion du Cambodge à la CMS. Il a eu des réunions fructueuses avec le haut conseiller politique du Ministère de l’environnement et le Directeur de la Commission nationale pour le développement durable, qui ont tous les deux compris les bénéfices potentiels d’une adhésion du Cambodge à la Convention.

Bien que ni le Cambodge, ni la Malaisie ne soient Parties de la CMS, les deux pays ont signé leMémorandum d’entente pour la Conservation et la Gestion des Tortues Marines et de leurs Habitats de l’Océan Indien et l’Asie du Sud Est.

Last updated on 01 September 2016

Type: 
News item
Country: 
Cambodia
Malaysia
Region: 
South-East Asia
Species group: 
Reptiles