Please take our survey!

West African Elephants

Description: 

Afin de protéger les derniers éléphants et leurs habitats en Afrique de l’Ouest, les 13 États de l’aire de répartition ont signé le Mémorandum d’Accord de la CMS sur les éléphants d’Afrique de l’Ouest. Cet instrument sur mesure est entré en vigueur depuis sa date d’ouverture à la signature en 2005, à Nairobi, au Kenya. Il fournit un cadre international aux États de l’aire de répartition, aux ONG, aux experts scientifiques, aux communautés locales et à la communauté internationale dans son ensemble, pour contribuer à la restauration et au maintien des populations d’éléphants et de leurs habitats en Afrique de l’Ouest. Le Groupe de spécialistes de l’éléphant d’Afriquede la Commission de la survie des espèces de l’UICN (UICN/SSC) est une organisation partenaire du Mémorandum d’Accord. Le Mémorandum d’Accord a été élaboré sur la base de la Stratégie pour la conservation des éléphants d’Afrique de l’Ouest, laquelle a été établie par les États de l’aire de répartition de l’Afrique de l’Ouest, avec l’appui du Groupe de spécialistes de l’éléphant d’Afrique de l’UICN/SSC.

Menaces et défis

L’éléphant est le plus grand mammifère de la planète; à ce titre, il est un symbole majestueux du continent africain depuis des milliers d’années. Outre leur importance symbolique, les éléphants jouent aussi un rôle écologique important, en façonnant les écosystèmes de savane et de forêt. Malheureusement, l’avenir de l’éléphant d’Afrique est loin d’être assuré, en raison de la crise actuelle liée au braconnage, y compris en Afrique de l’Ouest. Dans cette région, moins de 10 000 éléphants parcourent aujourd’hui les savanes et les forêts, ce qui représente seulement 2% du nombre total d’éléphants sur le continent africain (compris entre 419 000 et 650 000 individus environ). Des estimations récentes tendent à montrer qu’il subsiste peut-être seulement 7 100 individus en Afrique de l’Ouest. Environ 90% de l’aire de répartition des éléphants a été détruite dans cette région.

Les principales menaces pesant sur les éléphants d’Afrique de l’Ouest sont la perte d’habitat, les conflits entre les hommes et les éléphants et le braconnage. Les populations de petite taille et déjà très morcelées sont confrontées à de graves menaces, tant dans les habitats de forêts humides que dans les zones arides du Sahel. L’empiètement des activités humaines, la concurrence avec le bétail, les troubles civils et la construction de routes et de chemins de fer continuent d’augmenter les pressions qui s’exercent sur les populations restantes d’éléphants. Deux tiers de ces populations comptent aujourd’hui moins de 100 animaux et il subsiste très peu de populations de grande taille et stables.

Programme de travail

Le Mémorandum d’Accord de la CMS et le Programme de travail international à moyen terme connexe fournissent une feuille de route pour prendre des mesures dans les 13 États de l’aire de répartition de l’Afrique de l’Ouest. Puisque de nombreuses populations d’éléphants d’Afrique de l’Ouest traversent des frontières nationales, le Programme de travail adopte une perspective régionale, en mettant l’accent sur la coopération entre les États de l’aire de répartition et une gestion transfrontalière des éléphants. Il comprend également des mesures pour lutter contre le commerce d’ivoire et pour appliquer les dispositions de la CITES, dans la lignée de l’étroite collaboration entre la CMS et la CITES dans le domaine de la conservation des éléphants d’Afrique.

Le Programme de travail contient trois principaux éléments : mieux connaître l’état de conservation des éléphants, maintenir et augmenter si possible le nombre d’éléphants au sein des populations, et améliorer les habitats des éléphants. Pour parvenir à cela, les gouvernements et les organisations doivent mieux comprendre et contrôler le commerce d’ivoire, réduire le taux de perte des habitats, restreindre l’abattage illicite d’éléphants, recueillir de meilleures informations pour améliorer les connaissances sur la conservation des éléphants, renforcer la coopération, accroître la sensibilisation et d’autres activités encore. Un élément intersectoriel du Programme de travail concerne les activités de renforcement des capacités, allant de la réduction des conflits entre les hommes et les éléphants dans les communautés rurales à la gestion des opérations transfrontières assurant le respect des lois.

Activités

L’état de conservation des espèces et la réalisation des activités du Programme de travail au titre du Mémorandum d’Accord sont examinés périodiquement dans chaque pays, généralement lors des Réunions des Signataires. Cet examen couvre les objectifs susmentionnés du Programme de travail, ainsi que les nouvelles questions, l’élaboration de projets et d’autres questions. Le Programme de travail est régulièrement mis à jour, afin d’orienter l’application de l’instrument entre les réunions. Le Mémorandum d’Accord bénéficie de liens étroits établis avec le Groupe de spécialistes de l’éléphant d’Afrique de l’UICN/SSC.

Countries

Title Status Status date Party number Region
Benin MOU Signatory 2005 21 Africa
Burkina Faso MOU Signatory 2005 30 Africa
Côte d'Ivoire MOU Signatory 2005 83 Africa
Ghana MOU Signatory 2007 26 Africa
Guinea MOU Signatory 2005 41 Africa
Guinea-Bissau MOU Signatory 2005 47 Africa
Liberia MOU Signatory 2005 88 Africa
Mali MOU Signatory 2005 24 Africa
Niger MOU Signatory 2005 1 Africa
Nigeria MOU Signatory 2005 22 Africa
Senegal MOU Signatory 2007 27 Africa
Sierra Leone MOU Signatory 2005 AM Africa
Togo MOU Signatory 2005 48
Instrument nameMemorandum of Understanding concerning Conservation Measures for the West African Populations of the African Elephant (Loxodonta africana)
TypeArticle IV(4)
LanguagesEnglish
French
DepositaryCMS Secretariat
SignatureSigned by 13 States and 2 Co-operating Organisations (for details please scroll to 'other' and 'MoU Signatory')
In effectImmediately following the signature by the third State; open for signature indefinitely, will become effective for each subsequent Range State on the date of signature
Actually in effect22 November 2005
Website URLhttp://www.cms.int/west-african-elephants
OtherSigned also by 2 Co-operating Organisations: CMS Secretariat and Species Survival Commission of IUCN - The World Conservation Union on 22 November 2005. Regular meetings will take place, to be convened by the CMS Secretariat in liaison with the MoU’s technical advisor, the IUCN Species Survival Commission African Elephant Specialist Group

Related content