Please take our survey!

UNEP/CMS Thesis Award 2011

Dr Lucy King filming Elephants

Le Dr. Lucy King a rejoint l’équipe de ‘Save the Elephants’ au Kenya en 2006, en tant que diplômée de l’Université d’Oxford, pour étudier l’une des menaces sous-jacentes les plus graves et constantes pesant sur l’éléphant d’Afrique, à savoir, le morcellement croissant de son habitat et une hausse des conflits entre les hommes et les éléphants. Les fermiers vivant près des réserves de faune sauvage et des parcs nationaux profitent rarement des revenus générés par les touristes qui visitent les parcs et sont souvent livrés à eux-mêmes pour faire face aux animaux sauvages qui s’aventurent sur leurs terrains, endommageant leurs cultures et leur propriété.

Les recherches du Dr. King ont examiné en profondeur le monde naturel pour trouver des solutions au conflit qui oppose les hommes aux éléphants et, au fil des ans, Dr. King a fait plusieurs découvertes fondamentales expliquant comment les éléphants d’Afrique réagissent face à la menace naturelle que représentent les abeilles africaines. Ses résultats, publiés dans les meilleures revues scientifiques, ont montré que non seulement les éléphants fuient les abeilles perturbées, mais que ce faisant, ils secouent également leur tête, se couvrent de poussière et émettent un grondement unique à basse fréquence avertissant ainsi les autres éléphants se trouvant dans la zone à battre en retraite. Cette connaissance approfondie du comportement des éléphants a conduit le Dr. King à inventer et à tester avec succès sur le terrain une « barrière de ruches d’abeilles » innovante qui protège les petites exploitations agricoles contre les éléphants qui ravagent leurs cultures.

La méthode de dissuasion utilisant des barrières de ruches réussit parce qu’elle ne bloque pas le passage des éléphants, comme le font les clôtures électriques classiques; les barrières de ruches entourent et protègent simplement chaque exploitation agricole, tout en permettant aux éléphants de continuer leur migration à travers une mosaïque de terres agricoles. La vision derrière ces barrières de ruches est de permettre aux fermiers de vivre en harmonie avec leurs voisins éléphants et aux plus démunis d’utiliser des systèmes de dissuasion autogérés, sans avoir besoin de gardiens ou de chercheurs pour assurer leur maintien.

Les barrières de ruches d’abeilles permettent non seulement de réduire les ravages causés aux cultures, mais aussi, de procurer du miel “respectueux des éléphants” et des services de pollinisation aux fermiers, augmentant ainsi les rendements agricoles et les revenus familiaux. Les barrières de ruches font aujourd’hui partie des Points d’action de la nouvelle Stratégie de conservation et de gestion des éléphants 2012-2021 au Kenya et il est fort possible qu’elles deviennent une contribution importante aux différentes méthodes d’atténuation des conflits entre les hommes et les éléphants, en termes de gestion des populations d’éléphants en liberté dans le pays.

À présent le Dr. King a amené la technique des barrières de ruches au Botswana, en partenariat avec le Ministère de la faune et de la flore sauvages et des parcs nationaux (avec un financement du Fonds pour l’environnement mondial de la Banque mondiale), et au Mozambique, en partenariat avec le Projet Niassa Carnivore. Aussi fournit-elle une assistance et des conseils techniques en ligne aux chercheurs et gestionnaires en Tanzanie, en Ouganda, au Sri Lanka et en Inde, qui mettent actuellement en place leurs propres barrières de ruches. Le projet du Dr. King a suscité un intérêt à l’échelle mondiale, et elle a reçu notamment le Prix de Thèse PNUE/CMS en 2011, le Prix ‘Future for Nature 2013’ et le Prix ‘St Andrews for the Environment 2013’, qui lui ont permis de mettre en place un bureau du Projet ‘Elephants and Bees’, une salle de traitement du miel et un centre de formation près du Parc national de Tsavo East. De nombreuses autres communautés et chercheurs peuvent ainsi venir voir le Projet et apprendre à utiliser la méthode des barrières de ruches dans leurs propres communautés. Pour plus d’information, veuillez consulter le site : www.elephantsandbees.com.

 

Coordonnées :

Dr Lucy E. King
Responsable du Projet ‘Elephants and Bees’
Save the Elephants
P.O.Box 54667, Nairobi 00200, Kenya

Courriel : lucy@savetheelephants.org
Site Internet : www.elephantsandbees.com

 

Last updated on 14 May 2014
CMS Instrument: 
CMS
Recipient: 
Dr. Lucy King
Sponsor: 
Related species: 
Loxodonta africana
Related meetings: 
Tenth Meeting of the Conference of the Parties to CMS