Please take our survey!

Dugong

Description: 

Le Mémorandum d’Entente sur la conservation et la gestion des dugongs et de leurs habitats dans l’ensemble de leur aire de répartition vise à promouvoir des actions coordonnées à l’échelle internationale pour assurer la survie à long terme des dugongs et de leurs habitats d’herbes marines dans toute leur aire de répartition étendue. Le Mémorandum d’Entente est entré en vigueur le 31 octobre 2007 à Abu Dhabi, Émirats Arabes Unis.Le Secrétariat du Mémorandum d’Entente sur les dugongs se trouve à côté de l’Unité de coordination du Mémorandum d’Entente sur les oiseaux de proie, au Bureau de la CMS – Abu Dhabi.

La Conférence des Parties à la CMS avait demandé, à deux réunions, l’élaboration d’un instrument adéquat pour assurer la conservation des dugongs sous les auspices de la CMS : l’initiative a été menée par les Gouvernements australiens et thaïlandais, en étroite collaboration avec le Secrétariat de la CMS. Deux réunions intergouvernementales sur la conservation et la gestion des dugongs ont eu lieu à Bangkok, Thaïlande (août 2005 et mai 2006), sous les auspices de la CMS. La deuxième réunion (Bangkok, mai 2006) a approuvé le Mémorandum d’Entente et le Plan de conservation et de gestion connexe. Une troisième réunion, tenue à Abu Dhabi (Émirats Arabes Unis), du 28 au 31 octobre 2007, a permis de conclure les négociations et de se mettre d’accord sur le texte final du Mémorandum d’Entente sur les dugongs.

Les dugongs

Le dugong (Dugong dugon), ou vache marine, est le seul mammifère marin herbivore et le seul membre de la famille des Dugongidae. Dans l’ensemble de son aire de répartition, qui inclut les eaux littorales tropicales et subtropicales de plus de 40 pays, allant de l’Afrique de l’Est aux îles du Pacifique, le dugong joue un rôle important dans la culture de nombreuses communautés côtières. Les dugongs se développent lentement, deviennent adultes tardivement et ont de longs cycles de reproduction; ceci les rend particulièrement vulnérables face à des menaces chroniques ou aigües. D’autre part, les dugongs sont tributaires, pour leur alimentation, des herbiers marins que l’on trouve uniquement dans les eaux littorales peu profondes, où les herbiers reçoivent suffisamment de lumière pour que la photosynthèse se produise.

Les dugongs sont classés comme espèce « vulnérable » sur la Liste rouge des espèces menacées d’extinction de l’Union internationale pour la conservation de la nature (UICN), indiquant qu’il existe un risque élevé d’extinction de cette espèce à moyen terme à l’état sauvage. La CMS a inscrit le dugong dans son Annexe II, signifiant que des activités de coopération internationales entre les pays de l’aire de répartition des dugongs sont essentielles pour assurer leur survieà long terme.

Menaces et défis

On sait que les dugongs migrent et se déplacent sur de longues distances; en conséquence, leur survie dépend de leur conservation et de leur gestion dans des zones étendues et des habitats marins et côtiers très diversifiés. Dans toute leur aire de répartition, de nombreuses activités humaines constituent une menace pour les dugongs, du fait de la nature de leur cycle de vie et de leur dépendance à l’égard des herbiers marins. Les activités humaines qui menacent directement ou indirectement les populations de dugongs incluent la destruction ou modification des habitats, les aménagements côtiers, la pollution, les activités de pêche, les collisions avec des bateaux, la chasse non viable ou le braconnage, l’aquaculture marine non réglementée et le tourisme.

De nombreux pays de l’aire de répartition des dugongs font partie des « pays les moins avancés », dans lesquels le taux de pauvreté est souvent élevé et les communautés rurales côtières sont souvent tributaires des ressources naturelles pour leur survie et leurs moyens de subsistance. La capture accidentelle ou délibérée des dugongs dans le cadre de la pêche artisanale constitue l’une des menaces les plus graves et les plus répandues pour la survie des dugongs. Bien que différents types de filets puissent être utilisés pour prélever les dugongs, les filets maillants posent le plus de problèmes. Le manque d’alternatives en termes de moyens de subsistance pour les communautés rurales côtières des pays les moins avancés aboutit souvent à une surexploitation des ressources marines et à un usage ultérieur de techniques de pêche destructrices, au fur et à mesure que les prises de pêche diminuent, entraînant des effets néfastes en fin du compte sur les écosystèmes marins dont dépendent ces communautés. Pour faire face aux menaces pesant sur les dugongs et les écosystèmes d’herbes marines dans ces pays, il est nécessaire d’utiliser une approche stratégique à plusieurs volets, intégrant la réduction de la pauvreté dans la planification des activités de conservation. Cette planification doit donc inclure des objectifs visant à mettre en place d’autres moyens de subsistance; à améliorer la compréhension du public envers les dugongs et leurs habitats d’herbes marines; à consulter les communautés dans le cadre de l’élaboration et l’application de mesures d’incitation adéquates pour modifier les comportements destructeurs en matière de prélèvements et avoir recours à des pratiques viables.

Plan de conservation et de gestion

Les activités de conservation entreprises par les Signataires du Mémorandum d’Entente sur les dugongs sont orientées par un Plan de conservation et de gestion (CMP), figurant dans l’annexe au Mémorandum d’Entente et disponible sous le titre « Documents, CMP ». Le Plan de conservation et de gestion énonce neuf objectifs et aborde des questions relatives à la conservation des dugongs et de leurs habitats d’herbes marines, à la sensibilisation et l’éducation du public, et des questions intersectorielles.

Activités menées dans le cadre du Mémorandum d’Entente

Les objectifs du Plan de conservation et de gestion sont réalisés au moyen de l’Initiative sur les dugongs, les herbiers marins et les communautés côtières.

Les objectifs de l’Initiative sur les dugongs, les herbiers marins et les communautés côtières sont :

  • D’améliorer la gestion communautaire de sites essentiels pour les dugongs
  • De remplacer les pratiques de pêche destructrices par des pratiques viables sur le plan environnemental
  • D’accroître la disponibilité des connaissances essentielles pour des mesures de conservation en faveur des dugongs et des herbiers marins
  • D’intégrer les priorités en matière de conservation des dugongs et des herbiers marins dans les politiques et la planification nationales et régionales

Pour atteindre ces objectifs, l’Initiative entreprend de :

  • Coordonner les activités de conservation dans plus de 40 pays concernés
  • Sensibiliser aux principales menaces pesant sur les dugongs et les herbiers marins
  • Mettre au point et utiliser une « Trousse de mesures d’incitation en matière de conservation » innovante
  • Provoquer des changements positifs pour sauvegarder les dugongs et les herbiers marins
  • Assurer l’accès aux meilleures compétences techniques et de conservation à l’échelle mondiale
  • Favoriser le renforcement des capacités en matière de conservation
  • Rechercher un financement pour les programmes de conservation des dugongs et des herbiers marins

Les outils élaborés et les enseignements tirés sont partagés entre tous les pays de l’aire de répartition des dugongs, afin de fournir des idées et des orientations pour assurer le succès de la conservationdes dugongs et de leurs habitats d’herbes marines à l’échelle mondiale.

Countries

Title Status Status date Party number Region
Australia MOU Signatory 2007 37 Oceania
Bahrain MOU Signatory 2010 AM
Bangladesh MOU Signatory 2013 95 Asia
Cambodia Range state
China Range state AM
Comoros MOU Signatory 2008 AM Africa
Djibouti Range state 87
Egypt MOU Signatory 2013 1 Africa
Eritrea MOU Signatory 2007 89
France MOU Signatory 2007 32 Europe
India MOU Signatory 2008 1 Asia
Indonesia Range state AM Oceania
Iran Range state 106 Asia
Iraq Range state Asia
Japan Range state Asia
Kenya MOU Signatory 2008 58 Africa
Kuwait Range state Asia
Madagascar MOU Signatory 2007 101 Africa
Malaysia Range state AM Asia
Maldives Range state AM Asia
Instrument nameMemorandum of Understanding on the Conservation and Management of Dugongs (Dugong dugon) and their Habitats throughout their Range
TypeArticle IV(4)
LanguagesArabic
Chinese
English
French
DepositaryCMS Secretariat
SignatureSigned by 25 States and 1 Collaborating Organisation (for details please scroll to 'other' and 'MoU Signatory')
In effectImmediately following signature; open for signature indefinitely, effective for all other Signatory States on the first day of the first month following the date on which they sign
Actually in effect31 October 2007
Website URLhttp://www.cms.int/dugong
OtherSigned by Collaborating Organisation: CMS Secretariat on 31.10.2007

Related content